retour à l'accueil NANCY

 

La brasserie de l’Excelsior


La véritable histoire de l'Excelsior
Bertrand Munier écrivain et journaliste dévoile  dans son ouvrage "Excelsior l'Esprit Brasserie à Nancy"   l’histoire et la vie de ce lieu féérique.

Inauguration le 26 février 1911  d’une brasserie dans la tradition des grands cafés de l’époque

Construite par la société Moreau et Cie de Vézelise

Louis Moreau est gérant de cette brasserie

L’Excelsior est une annexe de l’hôtel d’Angleterre  géré par Charles Maujan et Louis Moreau

Architectes: Lucien Weissenburger et Alexandre Mienville

Le célèbre verrier Jacques Gruber se voit confier la réalisation de dix verrières serties dans un châssis de cuivre que peignent cabochons de pâtes de verre et feuillages aux thèmes naturalistes typiques de l’époque : pins, ginkgo biloba et fougères que Pèlerin reproduit en mosaïques au sol

Trois cents becs lumineux, lustres et appliques en cuivre ciselé signés Daum achèvent de diffuser une harmonieuse intensité ivoirine.

L’ensemble du mobilier en acajou massif de Cuba est élaboré dans les Ateliers de Louis Majorelle, assorti de lambris en bois de tamarinier.
 
Les flambées de fougères également accrochées au plafond sont l’œuvre des sculpteurs Galetier et Burtin qui en travaillent les moulures et poutrages.

Sculptures en général: Jean-Louis Burtin, Jules Boiteux

Escalier: Jean Prouvé


Avant l'excelsior, vers 1886

1

Le groupe Flo reprend l’Excelsior en 1987

Depuis le 1er septembre 2016, les Brasseries FLo ont passé la main et l'Excelsior a été repris par les Grandes Brasseries de l'Est.



L'hôtel de l'Angleterre de Charles Maujean avant la construction de la brasserie l'Excelsior (1911° et avant même la construction du bâtiment "art nouveau" des Magasins Réunis avec lanternes d'angle (1906) Lithographie de J. Coubé 25 rue de la Pépinière.

Quelques infos dans la littérature sur ce coin Rue Mazagran / Rue Stanislas :
30 07 1905 L'hôtel d'Angleterre, luxueusement remis à neuf en 1905 est installé largement dans une fort belle maison d'angle qui flanque la porte Stanislas….
27 02 1910 M. Maujean, rue Mazagran. — Construire un immeuble en prolongement de l'hôtel d'Angleterre rues Mazagran et Gambetta. (Bernanose et Lommée, entrepreneurs.)
13 03 1910 On active les travaux de démolition de la maison d'angle de la rue Gambetta et de la rue Mazagran, acquise par MM. Maujan pour l'agrandissement de l'hôtel d'Angleterre, qui, de ce fait, aura plus de cent chambres à voyageurs, avec une magnifique salle de café au rez-de-chaussée



Autre lithographie similaire mais des détails différents, en particulier on remarque des tramways hippomobiles et non électriques. Le passage à une traction électrique totale à Nancy date de 1903.



Autre représentation de l'hôtel d'Angleterre tenu par  tenu par J.E.Keller et Ch.Schneider avant travaux de Charles Maujean (voir la configuration des fenêtres par exemple) Lithographie Christophe




Après construction de la brasserie (1911) l'ensemble Hôtel d'Angleterre et la brasserie l'Excelsior.



Sculptures extérieures



A l'extérieur, des cônes en pâte de verre opalescent aux multiples facettes sont sertis dans la frise de la marquise

La brasserie est un chef- d’œuvre de l’Ecole de Nancy


3
Mobilier de Louis Majorelle en acajou massif de Cuba, lambris en bois de tamarinier

Vitraux de Jacques Gruber aux feuilles de fougère, ginkgo biloba et pin

Mosaïque au sol de Pèlerin

Quelque 300 becs lumineux en pâte de verre d’Antonin Daum;  lustres de Majorelle

Sculptures de Léopold Wolf et Victor Guillaume pour la façade

Appliques de cuivre ciselé, voussures au plafond à décor de fougères, portemanteaux, glaces biseautées,…


4
5
6
7

L’Art Déco à « l’Excel »

1928 et années suivantes
De nouveaux aménagements caractéristiques de « l'Art déco » sont réalisés, avec notamment la descente d'escalier de Jean Prouvé et les deux salons Majorelle et Gambetta de la rue Poincaré.

Frises en zigzag, décor « feuille de palme », éclairage indirect, cuivre, inox

Initiales MV  (comme les marbres dans l’entrée de la brasserie) pour les portemanteaux

( Moreau Vézelise)


8
9
10
L’escalier créé par Jean Prouvé mène au caveau
il est de 1928-1929

Dérivé  de l’escalier mis en place par Pierre Missey, collaborateur de Prouvé, sur le paquebot le Koutoubia

Acier inoxydable poli


11
Salle du caveau entièrement rénovée



vers le caveau, le sol

12

Piano Majorelle en bois exotique

13

Téléphone vers 1911


Affiche de Victor Prouvé de 1914

Brasserie de Vézelise Moreau & Cie Arts Graphiques Imp.1914 Jarville - Nancy

120x160 - 1600 euros fév 2022

 La Brasserie Moreau & Cie., située à Vézelise a été ouverte de 1863 à 1972.

Scène mythologique:

Descriptif par le Musée européen de la bière à Stenay :
Cette affiche nous montre Hébé offrant une bière au soleil sur son char, dans une immense lueur solaire, après que ce dernier lui ait lancé un appel : « Ohé Hébé ! une Vezelise ! » Dans la mythologie grecque, Hébé, fille de Zeus et d’Héra, était la déesse de la jeunesse et servait le nectar aux dieux. Elle est représentée ici montant l’aigle de Zeus, tenant deux chopes de bière dans ses deux mains et en offrant une au soleil. A la fin du XIXè siècle, Hébé était aussi le surnom donné poétiquement aux serveuses de brasseries, en particulier à Lyon.

Maurice, garçon de brasserie à l'Excelsior dans les années 60

Huile sur toile de  Philippe Delestre

document de Philippe Delestre, groupe Facebook nancyretro


En soirée,... (photos de JP Puton / groupe facebook nancyretro)

9 janvier 1906, un menu de l'époque à l'hôtel d'Angleterre (*)

communiqué par Brigitte Hellio Caquelin

(*) situé à l'époque au coin  rue Stanislas / rue Mazagran

retour à l'accueil NANCY