retour à l'accueil NANCY

Emile Just Bachelet (Nancy 1892-Aix-en-Provence 1981)




    Elève des Beaux-Arts de Nancy puis des Beaux-Arts de Paris, il a été l’élève de Jules Larcher, peintre membre fondateur de l’école de Nancy et d’Ernest Bussière, sculpteur et céramiste. Installé à Paris il participe comme sculpteur au salon des artistes français à partir de 1920. Il gagne le concours du monument de la Fontenelle à Ban- de- Sapt dans les Vosges. Outre la réalisation de nombreux monuments et de bustes, il est très actif dans le domaine des bas-reliefs : façades des Magasins Réunis de Nancy, siège de Pont-à-Mousson, exposition coloniale de 1931, expositions universelles de 1935 et 1937. Il est aussi le créateur de nombreuses petites statues de nus ou d’animaux…. (voir les ventes aux enchères).



Couple enlacé

 Les monuments d’Emile Bachelet:
•Monument aux morts de la Première guerre mondiale de Badonviller (1926)
•Monument aux morts de la Première Guerre mondiale de Ban-de-Sapt
•Monument aux morts de la Première Guerre mondiale de Bois-le-Prêtre
•Monument aux morts de la Première Guerre mondiale de Cousances
•Monument aux morts de la Première Guerre mondiale d'Épinal
•Monument aux morts de la Première Guerre mondiale de La Fontenelle (1920)
•Monument aux morts de la Première Guerre mondiale de Gerbéviller, le soldat tient son fusil de la main gauche
•Monument aux morts de la Première Guerre mondiale de Montauville
•Monument aux morts de la Première Guerre mondiale de Neufchâteau (1925)
•Monument aux morts de la Première Guerre mondiale de Nomeny
•Monument aux morts de la Première Guerre mondiale de Pont-à-Mousson
•Monument aux morts de la Première Guerre mondiale de Remiremont (1924)
•Monument aux morts de la Première Guerre mondiale de Toul
•Monument aux morts de la Première Guerre mondiale de Vézelise
•Les deux frontons 1914-1918 du monument aux morts de Toul (1923)



Frise pour le monument aux martyrs de Nomeny (Meurthe-et-Moselle), 1923


Bachelet a fréquenté André Lurçat (architecte) et Jean Lurçat (peintre, céramiste) et acquiert un terrain au 6 Villa Seurat (Paris 14ème) en 1927, juste à côté de la villa de Jean Lurçat au 4, villa réalisée par André Lurçat. La villa Seurat est une impasse lotie de maisons dans les années 20, maisons dont le style s’inspire du Bauhaus. La réalisation de la maison-atelier du 6 ne convenant pas totalement à Emile Bachelet, architecte à ses heures, il apportera de lui-même des corrections. L’architecture des maisons de la villa Seurat appartiennent au « mouvement moderne » La maison du 6 d’Emile Just Bachelet a été rénovée en 2006 par Métra et Associés.
 Emile Bachelet ne s’entendait pas avec les autres architectes. Il se fâcha également avec André Lurçat. On le retrouve collaborant avec les faïenceries de Quimper Henriot puis curieusement employé par l’entreprise Pont-à-Mousson enfin par EDF jusqu’en 1952. Ses activités artistiques ne pourront plus satisfaire personne et il terminera alors sa vie en Provence.

La maison-atelier de l’artiste Emile Bachelet rue Lothaire II à Nancy, maison réalisée en 1925 par Henri Antoine (1) qui fait également appel à Jean Prouvé est un des rares exemples et sans doute le plus ancien, de l’architecture moderniste à Nancy. On retrouve comme dans les propositions d’André Lurçat qui a probablement eu une influence sur Bachelet, la présence de volumes cubiques blancs, de toit plat, de terrasse, d’ouverture simplissime sans encadrement. Plus que l’existence du Comité Nancy-Paris, ce sont probablement les liens entre André Lurçat et Emile Bachelet qui expliquent cette architecture à cette date. Ces formes architecturales simples et belles passeront toujours inaperçues, à fortiori aujourd’hui puisque la maison initiale a été très dénaturée dans les années 40 (un étage supplémentaire,..) (2)




 La maison-atelier d'Emile Bachelet rue Lothaire II à Nancy aujourd'hui (ci-dessus) et initialement (ci-dessous à gauche)



 La maison initiale d'Emile Bachelet construite en 1925 à Nancy dans le style "mouvement moderne" et sa maison à Paris (1927, 6 Villa Seurat modifée récemment en mettant en valeur ce style Bauhaus)

1- Nouveau aux archives municipales de Nancy : tout savoir sur Henri Antoine, dessinateur et ses carnets de guerre (à télécharger) :

 2- Quand l’architecture internationale s’exposait 1922-1932 Fage éditions.



***********************