retour à l'accueil NANCY

Nancy et ses tramways suburbains au début du 20ème siècle




    Transports en Lorraine

Transports en Lorraine: Nancy, la Compagnie des tramways suburbains ou Guitton et Compagnie, au début du 20ème siècle.
Le fondateur de la compagnie est Henri Gutton, polytechnicien bien connu d’abord à Nancy comme architecte avant d’être ingénieur conseil en tramways et la date de mise en exploitation le 12 mai 1910 après trois ans seulement de réflexion et réalisation.
Le réseau est composé de deux lignes : Nancy- Dombasle (12 km par Laneuveville (photo), la Madeleine, Saint-Nicolas, Varangéville) et Nancy- Pont Saint-Vincent (11.5km par la rue du Montet, Vandoeuvre, Chavigny, Neuves-Maisons) et part de la place du Marché, rue des Quatre-Eglises. Usines, mines, habitations ouvrières, maisons de campagne et exploitations agricoles sont ainsi bien desservies depuis Nancy.

La même société est également distributrice d’électricité et d’énergie, Dombasle et Saint-Nicolas sont pourvues de gaz d’éclairage.
La station centrale, destinée à ce triple besoin, traction, lumière et énergie est construite à Jarville entre canal et chemin de fer sur des terrains issus de la Société des Soudières lorraines. Les groupes électrogènes sont construits par la Compagnie Générale électrique de Nancy, le voltage envoyé aux sous-stations de 16000 volts.
Le dépôt des voitures est situé à Laneuveville. Le matériel roulant est constitué de voitures sur boggies à deux compartiments, première et seconde classe ; le matériel est construit par De Diétrich à Lunéville. Les arrêts sont identifiés en rouge (arrêts réguliers) et blancs ( arrêts facultatifs) et le billet est à demi tarif pour les militaires ….sans oublier un tarif spécial pour les chiens.

La direction de la compagnie est confiée à Albert Gutton, ingénieur et fils du fondateur. Ces deux lignes seront rattachées à la Compagnie Générale des tramways de Nancy en 1923.

Petit rappel sur les lignes de tramways de Nancy créées avant les lignes suburbaines précédemment décrites.
Rappelons d’abord que depuis 1903 la traction électrique s’est substituée totalement à la traction animale. C’est la Compagnie Générale française de tramways qui est chargée des 7 lignes de tramways de Nancy (28 km). Quarante trois voitures motrices assurent ce réseau.
Avant prolongements ou modifications réalisés progressivement, les lignes initiales sont en 1907:
1- ligne A ( depuis 1974) : terminus des brasseries de Saint-Sébastien à Maxéville jusqu'à Bonsecours, avec un récent prolongement à travers Jarville ;
2- La seconde ligne est Préville-Gare- Pépinière puis canal au Crosne avec raccordement à la ligne de Malzéville.
3- La troisième ligne est Préville- Saint-Max-Essey
4- La quatrième ligne Blandan- Lobau (photo ci-dessous)
5- La cinquième ligne est la ligne de Malzéville
6- La sixième ligne actuelle est la ligne Bon Coin- Saint Epvre.
7- La septième et dernière ligne Bon Pasteur- Place Carnot



Le tramway suburbain Nancy- Dombasle



La ligne urbaine Blandan-Lobau vers 1909.



Une voiture de la ligne suburbaine de tramways Nancy_ Dombasle avec l'arrêt de Laneuveville-devant-Nancy devant ce qui est aujourd'hui une pharmacie.

Le départ du tramways suburbains à Nancy vers 1900



Rue des Quatre- Eglises près du marché




***********************