retour à l'accueil NANCY

La maison natale du peintre Isabey




Jean-Baptiste Isabey par lui-même en 1797

Ses oeuvres passées en salles des ventes.


La Maison natale du peintre Isabey.


Cet endroit portait au début du 20ème siècle le nom de « Coin de la Vierge ». A mettre en parallèle avec le « Coin de Saint Roch » au Point Central, du nom de l’ancienne église dont nous avons déjà parlé à Lorraine Café, église détruite à la Révolution et qui fut la paroisse de la Ville-Neuve ainsi que le Collège des Jésuites pendant deux siècles.
Au-moment de la création de la Ville-Neuve et de l’attribution des terrains, ceux correspondant au « Coin de la Vierge » appartenaient en 1591 à un certain Nicolas Habillon employé dès 1568 par Nicolas de Lorraine comme procureur (*) au change de Nancy et ensuite anobli par Charles III.
(*) Homme de lois représentant les comtés auprès des tribunaux.

Jean-Baptiste Isabey est né dans la maison du 54 rue Saint-Dizier où se trouve la statue de la Vierge-Mère. Le célèbre peintre miniaturiste est né le 11/04/1767 et est mort à Paris le 18/04/1855. Il fut attaché au cabinet de Napoléon 1er puis à celui de Charles X et aussi directeur des ateliers de peinture de la manufacture de Sèvres.
Une plaque rappelant cette naissance avait été apposée en 1858 au-dessus de la porte d’entrée de la maison par M. Suisse, horloger avec la mention : « maison natale de J-B Isabey, peintre, 1767-1855 ». Au-début du 20ème siècle une autre plaque est apposée par Henri Suisse, le propriétaire, dans un cartouche Louis XVI (**). Celui-ci a fait restaurer la Vierge de l’angle attribuée à Bouchardon ou à son école (18ème siècle). L’ensemble Vierge et écusson aux armes pleines de la Lorraine était jadis peint et doré.
Lors de la restauration en décembre 1911, le propriétaire a souhaité que cet ensemble garde le ton naturel de la pierre.
On lisait alors dans deux cartouches de la niche les deux dates de 1614 et 1868, dates indiquant la construction de la maison (***) et la précédente restauration de cet ensemble de sculptures.

La Ville-Neuve de Nancy a compté jusqu’à 48 statues de la Vierge en façade ou en coin de maison.

(**) N’est-ce pas la trace de ce cartouche qu’on observe sur la façade ? Les photos sur Google Maps montrent cette trace quelle que soit la date de la prise de vue.
(***) Le plan de Claude de La Ruelle de 1611 montre en effet qu’il n’y a pas de construction à cet endroit. Nicolas Habillon n’a pas fait construire lors de l’attribution des lots de la Ville-Neuve et ce contrairement à son engagement. Il a vendu le terrain qui lui avait été attribué à différents propriétaires qui ont fait construire plus ou moins rapidement.